Catalogage terminé des archives de Suzanne Janin et de Jean Peltier

09/02/2015

Catalogage terminé des archives de Suzanne Janin et de Jean Peltier

Après l’acquisition d’il y a deux ans, le catalogage des archives de Suzanne Janin et Jean Peltier, artistes français actifs de 1930 à 1980, a été terminé ces jours-ci. Suite à des études auprès de prestigieux instituts d’art à Paris, Susanne Janin et Jean Peltrier ont commencé leur activité chez le notable producteur français Ducharne. Dans les années 30, ils ont créé leur propre studio. Les deux artistes, qui ont également reçu une grande reconnaissance de la part du monde de l’art avec des expositions personnelles auprès des plus grands musées de Paris et des États-Unis, ont travaillé pour les plus illustres maisons de mode, y compris Elsa Schiaparelli, et pour les plus grandes entreprises textiles internationales. Les deux mains sont élégantes, différentes et ingénieuses : elles expriment la grande liberté de ces années-là. Les archives comprennent plusieurs échantillons de tissus imprimés et travaillés, souvent avec des variantes, et quelques 15 000 dessins sur papier.Les archives ont également un intérêt historique puisqu’il existe des liens intéressants entre les tissus, les dessins, les annotations de la main des deux artistes, de nombreuses pages de revues de l’époque avec des photographies de vêtements réalisés à partir des dessins du couple. Une acquisition très importante: différente au niveau des contenus et du style par rapport aux archives présentes chez Ratti. Dans les “Mémoires d’Hadrien”, Marguerite Yourcenar a écrit : “prendre le passé et le jeter dans le futur”. Regarder un dessin d’archives et en déplacer mentalement les bords, changer la position d’une fleur, traiter la matière et les formes, penser un nouvel assortiment de couleurs, saisir l’irrésistible charme du vécu et le réinventer. L’œil s’inspire, change le rythme, la force d’un motif. Un passage mystérieux et magique, transformer le passé dans le présent. Dans les années soixante, Antonio Ratti a commencé à collectionner les tissus anciens : une source d’inspiration pour les designers et pour les stylistes clients de son entreprise. La collection de tissus anciens est aujourd’hui conservée à la Fondazione Antonio Ratti, tandis qu’à Guanzate, sont conservés et consultables les dessins produits par l’entreprise depuis 1945, en plus de ceux d’Abraham pour Yves Saint Laurent, de Ravasi, Braghenti, Campi, Rainbow, Bernard Nevill et Cantoni. Par ailleurs, sont acquises en 2001 les magnifiques archives françaises de Bianchini et Ferrier et l’incroyable histoire de Fede Cheti, qui a invité Gio Ponti, Raymond Peynet, Raoul Dufy, Giorgio De Chirico, Filippo De Pisis, artistes de renommée internationale pour le dessin de tissus d’ameublement. En 2011, les archives de Gandini Tessuti Alta Moda. Aujourd’hui, les archives conservées au siège de la société Ratti, qui comprennent plus de 100 ans d’histoire, comptent plus de 400 000 tissus, soigneusement rangés par genre sur des étagères ouvertes, afin d’en saisir l’esprit, le modifier et l’adapter au quotidien, pour transformer le passé dans le présent.